Accéder au contenu principal

Mondial 2006 : Comment jouer pour gagner

Source : Al bayane

Toutes les compétitions footballistiques qu’elles soient nationales, africaines ou mondiales n’arrivent pas à éclipser la fièvre du match de Radès ; au contraire, cette fièvre ne cesse d’augmenter car ce rendez- vous est vital pour le football national qui se trouve à un tournant de son histoire.


Ce match est capital pour deux grandes raisons principalement.
La première est évidente : il s’agit d’obtenir une place pour la CM2006. Une absence qui n’a que trop duré en Coupe du monde !
La deuxième est plus spécifique au football national : l’équipe nationale (EN) n’a plus participé à la coupe du monde depuis sa belle prestation de 1998; c’est-à-dire depuis 8 ans qui deviendront 12 ans en cas d’échec face à la Tunisie; c’est beaucoup pour le sport national le plus populaire qui a donné de grands joueurs comme la Perle Noire Larbi Benbarek, Belmahjoub, Hassan Akesbi, Driss Bamous, feu Mustapha Choukri alias Petchou, Mohamed Timoumi, Abdelmajid Dolmy, Mustapha Hadji, Badou Zaki, Naybet et tant d’autres.


Aujourd’hui, le Maroc possède des joueurs capables non seulement de le qualifier mais aussi de bien figurer en Allemagne et ce serait vraiment dommage que les Chamakh, Regragui, El Karkouri, Safri, Yaacoubi, Zairi ou Hadji soient privés de coupe du monde.
Le public national espère en son for intérieur même s’il ne peut s’empêcher de douter que le Maroc se qualifie. Pourtant, en évaluant nos chances, nous verrons qu’elles ne sont pas négligeables.


L’équipe nationale peut-elle aller à la CM ?


Avant de répondre à cette question, évaluons les forces et faiblesses des deux adversaires :


Points forts (Tunisie) :
1. De bons résultats jusqu’à présent : la Tunisie a remporté la CAN 2004, elle est leader de son groupe pour les qualifications et elle a fait une honorable participation à la coupe des confédérations ; par conséquent, l’optimisme est de rigueur ;
2. La stabilité technique : la Tunisie conserve le même entraîneur depuis 4 ans et Roger LEMERRE commence à bien connaître le football tunisien et africain. De plus, contrairement à ZAKI, il a fait l’unanimité autour de lui.
3. Des joueurs confiants et aguerris : l’ossature de l’équipe ayant peu changé, les joueurs se connaissent mieux et ont acquis de l’expérience.
4. La maîtrise de la contre- attaque grâce à de grands opportunistes comme SANTOS ou JAZIRI.
5. Le public : le match se déroulant à Radès , le public sera le 12e joueur.


Points faibles (Tunisie) :
1. La pression : Comme ils sont favoris, les Tunisiens ne pourront échapper ni à la pression ni à l’excès de confiance ;
2. La qualité moyenne des joueurs : l’équipe n’a qu’un seul joueur dont le niveau dépasse la moyenne, c’est SANTOS ;


Points forts (Maroc) :
1. Des joueurs de qualité : à l’image de CHAMAKH, BOUKHARI, EL KARKOURI, OUADDOU, HADJI ou REGRAGUI ;
2. Un public râleur mais fidèle qui se déplacera en masse en Tunisie ;
3. L’expérience marocaine en matière de match décisif qu’il a souvent gagné ;


Points faibles (Maroc) :
1. L’ambiance malsaine qui règne actuellement autour de l’EN et qui est due , essentiellement à l’entêtement de l’entraîneur qui refuse de descendre de son piédestal, en se mettant à dos média et public au moment où il en a le plus besoin (Dommage !) ;
2. Le point de retard qui nous accule à gagner en Tunisie et subir des difficultés internes (l’enjeu du match et la motivation des tunisiens, poussés par leur public) et externes (l’arbitrage, les conditions de séjour, l’hostilité du public).


Comment jouer pour gagner ?


Avant tout, il faut éviter l’erreur trop flagrante de sacrifier un joueur pour surveiller Santos ; il faut adopter une défense en zone car la plupart des attaquants ou demis tunisiens maîtrisent l’art de la contre- attaque ; par conséquent, le danger est imprévisible ; par contre :
Ouaddou et Al Karkouri doivent absolument se retenir et éviter leurs montées rageuses qui nous coûtent souvent des buts car la couverture est mal assurée;
Cependant, les latéraux (Regragui et, sûrement Kadouri) auront un rôle fondamental dans ce match car ils auront, bien sûr, à défendre mais devront, en parallèle assurer le surnombre en milieu de terrain pour soutenir les attaquants de pointe ; de plus, ils doivent stopper les velléités offensives des deux latéraux tunisiens Clayton et de Trabelsi.
Eviter de jouer seulement avec 3 lignes (défense, milieu , attaque) car cela fera l’affaire des Tunisiens qui chercheront à maîtriser le milieu de terrain et à harceler nos défenseurs pour nous empêcher de construire ; les tunisiens ont peu d’imagination et, souvent leurs tactiques destructrices marchent bien lorsqu’ils ont besoin d’un nul comme c’est le cas aujourd’hui ; le Maroc peut jouer en 4 lignes en adoptant un 2-3-3-2 où les latéraux auront un rôle vital à jouer ;
Faire preuve de discipline dans le tir des coups francs pour mieux les exploiter.
Nous vaincrons, In Chaa Allah !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le