Accéder au contenu principal

Comment le public marocain a découvert Chammakh ?

Source : Al bayane

Cela se passe à la Coupe d'Afrique des Nations 2004, en Tunisie, où la sélection marocaine affronte l'Algérie, en quart de finale, après avoir brillamment passé le premier tour. Contre le cours du jeu, l'Algérie mène 1-0 jusqu'à la 90e minute; heureusement, l'arbitre ajoute 4 minutes d'arrêts de jeu. Il n'en faudra pas plus à Marwane Chammakh pour récupérer un centre travaillé par Moha Yacoubi, poser calmement son ballon et foudroyer le gardien algérien.
Ce but va propulser le Maroc en demi-finale (score final 3-1 après les prolongations), sauver Zaki (qui, contractuellement devait faire atteindre les demi-finales à la sélection) et entrer, par la grande porte dans le c¦ur de tous les Marocains.



Des signes qui ne trompent pas : Chammakh, sauveur de Bordeaux.


Le match Bordeaux - Marseille, du 29 mai 2005, était vital pour les deux équipes : Bordeaux cherche le maintien en ligue 1 et Marseille veut sauver sa saison en se qualifiant pour la coupe de l'UEFA.
Chammakh rentre au cours du jeu à la place de Darcheville (sifflé par son propre public) alors que Marseille mène 2-1. Mais grâce à sa rage de vaincre, Chammakh va changer la physionomie du match; il sera à l'origine de l'égalisation en obtenant le penalty converti par Meriem; mieux, il va, par une passe lumineuse, millimétrée et pleine d'intelligence, offrir à son complice et ami Francia, le troisième but de Bordeaux.
Il n'y pas de doute : seule les grandes stars peuvent se permettre d'être décisives dans un match d'un tel niveau.


Qui est Chammakh ?


C'est à Tonnens, en Lot-et-Garonne, qu'est né Marwan Chammakh, le 10 janvier 1984;
C'est là que Patrick Batiston l'a repéré et l'a inscrit au centre de formation de Bordeaux dans le cadre du régime sport études, à l'âge de 16 ans.
Avec 185 centimètres, il a un jeu de tête impressionnant et il est doté d'une grande intelligence de jeu qui l'aide à bien se placer et en fait, selon le contexte, un bon passeur ou un buteur efficace.
Doté des principales qualités de champion (humilité et orgueil), Chammakh est un de ces joueurs qui vont marquer les prochaines années comme le confirme Michel Pavon, son entraîneur actuel «Il a le potentiel pour aller très loin mais il ne faut pas qu'il se grille. Il est très doué mais sa marge de progression est énorme! c'est un véritable joueur d'espaces, il recherche, en permanence, la profondeur, exactement à l'image des grands attaquants modernes! mais je veux qu'il prenne les automatisme de buteur; qu'il devienne plus égoïste! Ce gars là a tout d'un grand : la matière première et la matière grise aussi! Et puis il a le feeling des autres. Quand Francia, par exemple, lui met une ouverture des 40 mètres, il ne regarde même pas, ils jouent les yeux fermés ensemble. Mais, même les yeux fermés, Chammakh sait où il va.»


Radouane Bnou-Noucair

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

35 joueurs présélectionnés en prévision du match amical Maroc-Congo

Source : MAP La Fédération royale marocaine de football a convoqué 35 joueurs pour un stage de présélection, en prévision du match amical devant opposer le Maroc au Congo le 12 août prochain au complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat. De nouveaux noms ont été retenus dans cette liste des présélectionnés à savoir Brahim Nakkach (FAR Rabat), Adil Fahim (Moghreb Fès), Younes Kaboul (Portsmouth/Anglettere), Mehdi Amine El Moutaqui (Clerment Foot/France). Cette liste marque aussi le retour de Abderrahmane Kabous (Real Murcia/Espagne), Jaouad Zairi (Olympiakos Le Pirée /Grèce) et Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech). Le match Maroc-Congo entre dans le cadre de la préparation des Lions de l'Atlas au prochain match de qualifications Coupe d'Afrique des nations/Mondial 2010. La liste des joueurs présélectionnés:. 01-Nadir Lamiaghri (Wydad Casablanca/Maroc). 02-Karim Fegrouche (Wydad Casablanca/Maroc). 03-Brahim Zaari (FC Den Bosch/Pays-Bas). 04-Abdelilah Bagui (Kawkab Marrakech/M

Hassan Shehata au Maroc

Source : L'opinion On peut trouver agaçant, et on aura raison, cette manie qui ont certains de demander à tous les techniciens qu'ils rencontrent s'ils seraient prêts à venir au Maroc pour " s'occuper " de l'équipe nationale. Ainsi Hassan Shehata, le coach égyptien, trois fois champions d'Afrique et qui vient de prolonger, jusqu'en 2014, son contrat avec la fédération de son pays, qui répond " qu'il serait prêt à entraîner le onze national marocain ". Ah bon Est-ce que la FRMF est intéressée Elle ne l'a jamais dit Alors de quoi parle-t-on On a l'impression que le Maroc est devenu un pays sans ressources, sans forces propres, sans mémoire et qu'il est là à solliciter qu'on veuille bien venir le tirer d'affaire. C'est regrettable et dommageable pour l'image de marque de notre football. Et puis Hassan Shehata réussirait-il au Maroc Pas sûr même s'il reste poli et mesuré avec tous les interv