Accéder au contenu principal

Iajour/El Zhar : Duo d'attaque par excellence

Source : FIFA

Le succès de l'équipe nationale du Maroc à ce stade du Championnat du Monde Juniors de la FIFA, Pays-Bas 2005 est avant tout à mettre sur le compte de deux joueurs : Nabil El Zhar et Mouhssine Iajour. Après la défaite initiale face à l'Espagne, nos deux compères ont joué un rôle déterminant dans les deux victoires d'affilée qui ont permis au Maroc d'atteindre les huitièmes de finale.



El Zhar, qui évolue à l'AS Saint Etienne, s'est distingué à la fois dans un rôle d'attaquant de soutien et d'avant-centre proprement dit. A 18 ans, il n'a cessé de créer le danger devant les buts adverses et de porter son équipe vers l'avant. S'il n'a pas encore inscrit de but personnel, il n'en a été que plus brillant dans son rôle de numéro 10. Et l'accession de son équipe au deuxième tour ne l'étonne pas le moins du monde, comme il l'a confié à FIFA.com.


"Je ne sais pas si débuter contre une équipe forte aura constitué un avantage, mais nous avons assez bien joué, même si nous nous avons finalement perdu sur le score de 1:3 face à l'Espagne. Je ne sais pas si c'est parce que la barre était placée si haut au début, mais nous nous sommes ensuite imposés sur un gros score contre le Honduras. Nous commençons souvent doucement avant de hausser le rythme au fil du tournoi. Ç'a été le cas au Championnat d'Afrique. Nous avons d'abord rencontré des adversaires plus faibles et nous nous sommes améliorés face à de plus grosses équipes", analyse El Zhar.


Envie de plus


L'appétit venant en mangeant, les Africains en veulent à présent plus. "Je pense que tous les qualifiés peuvent remporter le tournoi. Nous aussi, nous disposons d'une bonne équipe. A présent, il faut aborder la suite des événements match par match. Celui qui joue bien se qualifie, et inversement. Face à l'Espagne, une des meilleures équipes du tournoi, nous avons démontré que nous pouvions également soutenir la comparaison avec les gros. Je ne pense pas qu'il reste ici des équipes contre lesquelles nous n'avons pas notre chance", observe-t-il avec optimisme.


Comme tous les autres joueurs, il considère également ce Championnat du Monde Juniors de la FIFA comme une scène où il pourra se mettre en évidence. "Ici, tous les joueurs peuvent séduire un club européen."


Et il estime que son équipe possède suffisamment de qualités pour jouer le titre, pourquoi pas. "Sur le terrain, chacun devra jouer son rôle et rester bien concentré sur son sujet. Nous devons concrétiser nos occasions et ne pas prendre de but. C'est ce qui compte à ce niveau. Il est alors possible de remporter n'importe quel match de football, y compris contre des équipes comme l'Espagne. Pas besoin de miracle."


Il est d'avis que le niveau de la compétition néerlandaise est élevé : "J'ai vu presque tous les matches diffusés à la télé. Il y a d'excellentes équipes qui possèdent de bons joueurs. Au niveau international, les équipes se tiennent de très près".


Pour ce sympathique jeune homme au regard pétillant, on compte de nombreuses excellentes formations dans le tournoi. "L'Argentine et le Brésil sont forts, mais toutes les équipes ont leurs qualités."


Selon lui, le Maroc devra se concentrer sur ses propres qualités pour s'imposer contre le Japon en huitième de finale. "Je pense que nous devons avant tout poser notre jeu et ne pas nous soucier de ce que fera l'adversaire. L'idéal serait que nous marquions rapidement, car cela nous permettrait de jouer plus relâchés et de mieux asseoir notre jeu."


Iajour, un buteur d'instinct


Déjà auteur de deux buts dans le tournoi, Mouhssine Iajour se met totalement au service de l'équipe. "Il est d'abord important que l'équipe joue bien. Peu importe finalement le niveau auquel j'évolue personnellement. Je suis heureux de faire partie de cette équipe et j'essaie toujours de donner le meilleur de moi-même."


A 20 ans, Iajour, qui était déjà l'une des pierres angulaires de son équipe au Championnat d'Afrique, où il a marqué cinq buts, rêve d'évoluer un jour en championnat d'Italie. "C'est une compétition qui me plait par-dessus tout", déclare cet inconditionnel de la Juventus de Turin.


Il ne veut pas se contenter de se faire remarquer par un club européen. La satisfaction des supporters lui tient particulièrement à cœur. "C'est évident que nous souhaitons aller le plus loin possible pour que les Marocains soient fiers de nous."


Iajour, dont les modèles sont Ronaldo et Alessandro del Piero, est bien décidé à encore faire parler de lui dans la suite du tournoi. D'autres buts seraient de bons arguments pour intéresser un club européen. Une chose est certaine selon lui : "Plus le club est huppé, plus il est possible de progresser. C'est pourquoi il est important d'intéresser un bon club en réalisant d'excellentes performances".

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Botola Pro, programme de la 10e journée

Le programme de la 10e journée de la Botola Pro sera comme suit : Samedi 03/12/2011 15H00 FUS 2 - 0 RCA au COMPLEXE SPORTIF PRINCE MOULAY ABDELLAH - RABAT Dimanche 04/12/2011 14H30 JSM 0 - 1 FAR au STADE M. LAGHDAF - LAAYOUNE 15H00 DHJ 0 - 0 KAC au TERRAIN EL ABDI - EL JADIDA 16h30 OCK 0 - 1 HUSA COMPLEXE OCP - KHOURIBGA Lundi 05/12/2011 15H00 MAT - CRA au STADE SANIAT RMEL - TETOUANE 15h00 IZK - CODM au STADE 18 NOVEMBRE - KHEMISET Mardi 06/12/2011 15H00 WAF - OCS au COMPLEXE SPORTIF  DE FES - FES WAC - MAS Reporté pour cause de finale de la coupe de la CAF COMPLEXE SPORTIF MOHAMMED VCASABLANCA

Interview avec le défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari

Ci-aprés, l'interview accordé par le jeune défenseur Marocain du PSG Ahmed Kantari au site Planète PSG. A 20ans Ahmed Kantari vient tout juste de signer son premier contrat professionnel avec la Paris Saint Germain. Peux-tu te présenter rapidement ? (Rires) Ahmed Kantari, 20ans, jouer au Paris Saint Germain, international Marocain, défenseur central. J’ai été formé au PSG et a signé mon premier contrat professionnel cette année. Quand es-tu arrivé au PSG ? En 2000. J’entame ma 6ème année au PSG, 5ans en formation et là c’est ma première année avec les pros. Dans quel club évoluais-tu juste avant ? J’ai grandi à Blois, donc j’ai joué à Blois jusqu’à l’âge de 15ans et j’ai fait une année de 15ans Nationaux à Orléans puis je suis arrivé à Paris. Comment as-tu été repéré par le club ? J’ai été repéré avec les sélections régionales à l’âge de 14ans et je jouais avec Orléans cette année là. C’est avec la sélection du centre que j’ai été repéré par les recruteurs du PSG et j’ai s

Finale de la coupe du trône 2010 - 2011, derby CODM vs MAS

Aujourd'hui se sont jouées les demi finales de la coupe du trône saison 2010 - 2011. La première rencontre a opposé le CODM au DHJ au stade d'honneur à Meknès. Les locaux ont été les premiers à ouvrir la marque à la 58e minute grâce à un but d'Adil Hliouat. Les Doukkalis du DHJ ont réagi et ont failli égaliser sur pénalty à la 74e, mais Abderrahim Chakir n'a pas réussi à le transformer. La rencontre se termine sur le score d'un but à zéro permettant ainsi au club de Meknès, promu cette année en première division après plusieurs années passées loin des lumières, de décrocher le premier billet pour la finale. Coupe du trône MAS vs WAC La deuxième demi-finale s'est jouée à une soixantaine de kilomètres de Meknès dans le nouveau stade de la capitale spirituelle du royaume et a opposé le MAS local au Wydad de Casablanca, finaliste malheureux de la CAF Champions League le week end dernier à Rades en Tunisie. Le premier but de la rencontre a été marqué par le